accueil

Le bar

zoologie

techniques

dossiers

  en savoir plus

le cuisiner

Communiquer

vos prises

liens

forum

 

 

 

 

                    

Techniques de pêche aux leurres

Les poissons nageurs

1-Le maniement des leurres (page 1)

2- Les types de leurres

 
 

 

  1. Le maniement des leurres

Le secret de réussite dans la pêche aux leurres est d'arriver à donner une apparence de vie à un objet inerte. On laisse ainsi supposer aux prédateurs qu'une proie s'agite, se traîne fatiguée ou blessée, ou encore vient perturber leur poste de repos ou de guet. Pour réussir cette tromperie, il est important de connaître les maniements les plus courants.

  • Le "walking the dog" ou WTD (promener le chien)

Le WTD est une succession de dérapages latéraux serrés. Plus le mouvement se rapproche d'un trémoussement sur place et simule les soubresauts d'un poisson blessé, plus il pousse le prédateur à l'attaque. Ce maniement bien pratiquée est imparable.

Le WTD se pratique surtout avec des leurres de surface, mais également avec certains leurres à bavette comme certains "jerks", "minnows" et "suspending".

 

 

 

  • Le "long slide" (longue glissade)

Ce travail du leurre est un demi "walking the dog", c'est à dire une série de glissade ou d'embardées sur un seul côté de l'axe théorique de récupération que l'on provoque sous l'effet de tirées brutales avec le scion et canne baissée. Le "long slide" est un maniement associant la récupération linéaire avec des tirées de canne, scion au ras de l'eau, afin que le leurre dérape toujours du même bord. il peut s'associer avec le "skating" (tirées dans l'axe normal de la récupération) pour laisser croire que la "proie", bien que blessée reprend des forces par moment et tente de fuir en ligne droite.

Le "long slide" est réservé aux leurres de surface et sert à exciter les bars peu mordeurs (poissons éduqués, peureux, ou peu actifs)en présentant une proie au comportement dérangeant ou énervant.

  • Le "short jerk" (courte bascule)

Cette action imite également un poisson blessé qui tente de regagner le fond, mais à bout de force, il remonte à la surface.

Cette action se pratique avec l'ensemble de la canne et tout l'avant bras du pêcheur. Une fois le leurre arrivé dans l'eau, laissez un temps d'arrêt puis, d'un coup sec et ferme avec la canne, effectuez une tirée franche.

C'est le  "pencil bait" (leurre crayon) qui se prête le mieux à se genre de travail. Le leure plongera la tête la première en "splatchant" bruyamment, et il remontera comme un bouchon de liège. cette technique s'alterne assez facilement avec le WTD ou le "long slide".

  • Le "stop and go" (arrêt et démarrage)

Dans la nature, aucun poisson ne se déplace sans arrêt. certains se laissent porter par les mouvements de marée, d'autres font du surplace face à un courant. Cette pause s'accompagne d'un démarrage plus ou moins rapide en cas de danger ou pour chasser une proie. Ce travail du leurre vise à imiter ce comportement.

Il s'agit du maniement le plus simple à réaliser, la récupération du leurre est marquée d'arrêt plus ou moins longs. C'est souvent lors du redémarrage que le bar attaque, croyant que sa proie va lui échapper.

Le "stop en go" peut être utilisé pour un leurre de surface, ou certains leurres à bavette de type "suspending" et également les poissons à hélices et les "poppers". Il peut s'entrecouper de WTD, de "long slide" et de "short jerk".

  • Le "twitching"

Ce travail réservé aux leurres coulants consiste a stopper momentanément la récupération pour que le leurre descente puis à récupérer en accélérant, canne haute. Ainsi le leurre coule puis remonte. Il faut bien entendu répéter ces deux mouvements rapidement. Cette technique est redoutable pour énerver les poissons méfiants ou amorphes.

  • Le "jerking"

Il s'agit d'une animation horizontale, laissant supposer un poisson blessé qui cherche à fuir. On peut pratiquer cette figure pendant la récupération, avec la canne haute, en imprimant des tirées courtes et répétitives avec  toute la longueur de la  canne, de façon à déstabiliser le leurre qui dérapera sur le côté.

Cette technique s'utilise avec un leurre flottant ou peu plongeant de type "minnow", "suspending", "longbill".

Nous avons vu les différentes techniques de maniement des leurres qu'il faut impérativement maîtriser. Passons maintenant en revue les principaux types de leurres disponibles sur le marché. (voir page suivante)

Accueil